Trip Asie du Sud-Est

Thailande

Partie le 29 septembre de Paris, je suis arrivee a Bkk le 30. Une semaine tout juste, ma peau et ma chevelure sont particulierement fan de l humidite ambiante, mon esprit est charme de la discretion et l amabilite des autochtones. Proprete, discipline, ne suis pas depaysee de la Suisse que je viens de quitter, j ai meme vu un gars denoncer a un policier le stationnement anarchiste du velo de son concitoyen. La richesse et la pauvrete cohabitent tranquillememt, il y en a pour tous les gouts et toutes les bourses. Et oui la plupart des hommes blancs sont accompagnes de jeunes femmes thai. La figure incontournable reste le Roi dont les funerailles vont se derouler a la fin du mois. Je suis donc dans un contexte bien particulier, la grande majorite arborre un ruban noir, voir sont de noir vetu. La fete est priee de se faire discrete.

J ai adore le marche vintage -qui n a que le nom- Talat Rot Fai, y suis allee un samedi soir et j etais la seule blanche ! J ai recu la benediction et le bracelet blanc a porter au bras gauche au Wat Arun et j ai bien sur jete un oeil au Wat Po -Bouddha couche-. Y etais aussi quasi la seule grace aux providentielles trombes d eau, les seules que je me suis prises, avec mes nouvelles tongs japonaises – qui coutent un bras ici- et mon parapluie Muji j etais au top. Suis a Chiang Mai depuis vendredi, petite ville toute dediee aux ristoux, les autochtones ne sont la que pour nous servir et il faut vraiment aller au bout des chemins pour trouver leurs habitations. Suis dans une des plus vieilles Guest House -Giant1- ou ma chambre est a 7 euros la nuit, ca change des 40 a Bkk. Pas fais enormement de rencontres, seule Poppy, une jeune anglaise qui baroude depuis ses 18 ans m a charme et conseille sur les autres pays que je souhaite visiter. L hote japonais de ma guest house est bien sympathique too, ainsi qu une jeune maman restauratrice mariee a un ricain, juste de l autre cote de la riviere et de la vieille ville, a la Cat House.

Si les chats et les chiens etaient obesent et traites comme de veritables enfants que l on porte aux bras et que l on habille a Bkk, ici ils sont plutot sauvages, memes les domestiques a collier nous fuit. Je n ai vu qu une minuscule grenouille et de tout petits geckos et me fais bien bouffer par des moustiques invisibles mais bels et bien sonores. J envisage d aller a Chiang Rai bientot, encore plus au nord et de prendre un bateau pour Luang Prabang au Laos par le Mekong, inchallah je reviendrai en Thailande par le sud depuis Phom Penh…

6 Comments

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s