Hoi An+ Hué

Une semaine complète à tourner un peu en rond dans ces dédales de ruelles plus ou moins larges et toujours des nouveautés à observer, le spectacle des ristoux est aussi divertissant mais ce que j’ai préféré c’est une vieille vieille vieille conductrice de péniche, sa dextérité à replier le toit qui tient sur quatre bouts de bois, sa façon d’attaquer le chaland, ses allers retours entre ses différentes cachettes dissimulées sous les lattes de bois et son pipi dans le fleuve ni vu ni connu en direct live, trop forte la mamie et tellement touchante quand finalement un petit couple se laisse séduire et qu’elle embrasse de joie la fille toute gênée. Les cinq attractions aux choix compilées sur un seul ticket m’ont bien déçu, seul le pont japonais que j’ai pu voir presque seule tout (un vrai exploit) vaut le coup, sinon hôtel Thien Nga au top et petit tour à la plage par grand vent sans grand intérêt.

Direction Hué puisque tous les billets pour Paris sont hors de prix, c’était quand même mon premier choix pour mon trip, c’est un typhon une semaine avant mon départ qui m’a fait choisir Bkk. Bus avec lit couchette inclinable, déjà pris depuis Da Lat, tellement confortable, ai du mal à comprendre comment j’ai pu avoir des bus si nazes et si compliqués à trouver dans le nord et comment c’est si facile ici. A moins qu’en voulant voyager avec le peuple je m’interdisais ces bus, tout à fait populaires et pas plus chers au final en plus ?! Arrivée au cœur de la ville, les rares hôtels sélectionnés sur Lonely Planet ne me plaisent pas, soit ils sont sur des gros axes soit le lit est à la mauvaise place (je ne dors bien qu’au nord ou à l’ouest et sans miroir ni ventilateur sur la tête – pas compliquée la fille). Centre ville bien moche en plus, je prend donc un taxi pour le Beach Bar Hôtel et là bonheur suprême, délicieux cabanons à 36$ ou chambres de luxe à 145, je prends le cabanon ! Cinq nuits à dormir au bruit du ressac, à me dorer la pilule et bouquiner Garcia Marquez (amour et autres démons) et Héctor Bianciotti (ce que la nuit raconte au jour), great great great. Passerai tout de même ma dernière nuit en ville à l’hôtel La Perle, nickel, merci lavieauvietnam.com ! La cité impériale est tout aussi décevante que les attractions de Hoi An, chaleur étouffante, j’ai vraiment bien fait de choisir la plage, d’autant que j’avais pour la première fois une eau à peu près froide !

Voilà c’est fini, six mois de doux périples qui ont passé si vite. Incapable de résumer tout ça, besoin d’un peu de recul, je me suis juste bien régalée et mon nouveau corps de big mama/bouddha est là pour le prouver, j’adore ma nouvelle garde robe de créateurs vietnamiens et ma robe H’M (impossible de lutter, aussi fort qu’Ikea pour moi) trouvée à Bkk. Retour Paris où je vais squatter la famille et les potos une dizaine de jours, puis idem à Marseille et enfin Vaison la Romaine chez les rentspa pour monter mes images et classer mes clichés. Vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi. Merci à tous ceux qui m’ont suivi, quelle merveille que d’arriver à l’équinoxe et de voir les jours s’allonger encore et encore.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s